Cameroon Reformation Party
Follow us
RSS Feed
propos de nous
Appuyez-nous
Sites
Lire les Mises
Jean Pierre posté un commentaire pour la campagne «Cette terre est notre terre" le Cameroun n'est pas pour un groupe sélectionné des amis ou des personnes
Mvondo: Opposer Biya pour des raisons de Cameroun, 'intérêts Nationale' invite les autres pays pour justifier leurs traditions de transparence
LA NOUVELLE GÉNÉRATION
Cameroun, l'Irak Classé fond dans la gouvernance


Par Peterkins Manyong
Le Cameroun a été classé parmi les cinq pires pays au monde en termes de gouvernance. Les autres pays sont l'Irak, au Tchad, en Somalie, le Zimbabwe et la Roumanie.

L'information est contenue dans un indice de perception de la gouvernance, une enquête menée par une équipe de Harvard University, dirigé par Robert I. Rotberg, [Kennedy School of Government, Harvard University et président, World Peace Foundation] un professeur de cette institution américaine de renom.

L'enquête examine la gouvernance dans 100 pays. Suède, le Danemark, le Botswana et l'Afrique du Sud occupe le premier groupe.

Edward Ngalah, représentant du Nord-Ouest à l'Organisation nationale anti-corruption Observatoire, a déclaré le Cameroun et les autres pays du groupe sont l'envoi de leurs citoyens à la misère et la mort par la dictature, la mauvaise santé, faible niveau d'éducation, de la corruption et l'injustice.

Commentant les récents résultats de l'Indice de Perception de la Corruption, l'IPC, publié par Transparency International, il a déclaré Cameroun effectué bien pire que les années précédentes, bien qu'elle ne fut pas le moins sur la liste. Il a déclaré Cameroun queue de la liste lorsque l'enquête a porté sur seulement 100 pays.

Cette année, elle était numéro 138 sur 163, ce qui rend sa position pire. Il a déclaré Cameroun estime qu'il est difficile d'améliorer la gouvernance est mauvaise, car, la primauté du droit est quasiment absent et il n'ya aucune transparence dans la gestion. "Économie vaudou Cameroun pratiques", a déclaré Ngalah.

Il a dit qu'un petit groupe de personnes ont pris le pays en otage. Ils comprennent les barons du parti, des amis et membres de la tribu de ceux à la tête de l'Etat.

Il a rappelé une déclaration par membre du Comité central, Charles Ateba Eyene, qui a déclaré il ya quelques Camerounais étonnamment riche capable de financer une guerre de 30 ans au Cameroun.

Lisez le rapport complet:
                                Click here